Quel matériau de construction choisir pour sa maison neuve ?

garantie décennale
Quel matériau de construction choisir pour sa maison neuve ?
4 (80%) 1 vote

Terrain, style, plans… la construction d’une maison neuve passe par de nombreuses étapes indispensables. Et le choix du matériau en est une importante ! Béton, bois, brique : les matériaux de construction sont nombreux et la comparaison pas toujours facile. Outre les considérations esthétiques, votre choix devra également être déterminé par les performances techniques de chaque matériau. Mais difficile d’élire un vainqueur ! En effet, avec les équipements adaptés, tous les matériaux permettent aujourd’hui d’édifier des bâtiments basse consommation (BBC) conformes à la réglementation thermique 2012 (RT 2012).
Alors, quel matériau choisir pour la construction de sa maison neuve ? Pour vous guider, voici une revue des avantages et inconvénients de chacun.

Le béton : construire une maison en parpaing traditionnel

parpaing béton

Les avantages du béton

Bloc béton, parpaing ou encore moellon, quel que soit le nom qu’on lui donne, le béton est un matériau de construction incontournable. Son prix abordable et sa simplicité de mise en œuvre en font le matériau le plus utilisé pour la construction de maisons individuelles en France.

Très robuste, le béton présente en outre une excellente résistance au feu comme au gel. Souvent décrié, son impact environnemental n’est en réalité pas si mauvais. La fabrication des parpaings ne nécessite que peu d’énergie et le réseau de production et de distribution est important, réduisant ainsi les émissions de CO2 engendrées par son transport. Enfin, composé de gravillons, de sable, de ciment et d’eau, c’est un matériau 100 % recyclable.

Les points faibles du parpaing béton

La construction en béton nécessite néanmoins la mise en place d’un système de ventilation efficace. En effet, ce matériau est incapable de réguler l’hygrométrie. Ses performances thermiques faibles nécessitent également la pose d’un isolant efficace.

Cependant, des blocs nouvelle génération font aujourd’hui leur apparition sur le marché. Ceux-ci intègrent une mousse isolante dans leurs alvéoles. Mais cette performance augmentée a un coût. Comptez entre 40 et 60 €/m² pour une maison en parpaings classiques, et entre 60 et 90 € le m² pour des blocs béton isolants.

Le béton cellulaire : un matériau de construction très isolant

bloc béton cellulaire

Les points forts du béton cellulaire

Composé de ciment, de chaux, de sable, d’eau et de poudre d’aluminium, le béton cellulaire renferme des milliers de bulles d’air qui assurent une excellente isolation. Ses performances permettent la plupart du temps de se passer d’isolation supplémentaire. Naturellement étanche à l’air, le béton cellulaire ne retient pas l’humidité à l’intérieur de la maison, empêchant le développement de moisissures.

Tout comme le béton classique, le béton cellulaire possède une faible empreinte carbone. 100 % recyclable, il ne nécessite que peu d’énergie pour sa fabrication. Là encore, le réseau de fabrication et de distribution est suffisant pour réduire le temps de transport vers le chantier. Ce qui limite les émissions de CO2.

Les inconvénients du béton cellulaire

Le béton cellulaire présente l’inconvénient d’une mise en œuvre délicate. Sa légèreté le rend aisément manipulable, mais sa pose nécessite un savoir-faire particulier. Trouver un professionnel peut donc s’avérer plus compliqué.

Plus cher que le béton classique, comptez entre 70 et 120 € le m², en fonction de l’épaisseur des murs.

Construire sa maison neuve en brique classique

maison briques logis style

Maison en briques contemporaine – LOGIS STYLE

Les avantages de la maison en brique classique

La brique est un matériau naturel fait à base d’argile et utilisé dans la construction depuis l’Antiquité. Naturellement respirante, elle offre une bonne régulation de l’hygrométrie intérieure, empêchant le développement de moisissures. C’est également un matériau sain, exempt de produits chimiques et ne dégageant aucun composé organique volatil (COV).

Issue de ressources locales, la brique permet aussi un temps de transport limité. De plus, elle est 100 % recyclable, entrant ainsi dans une démarche de développement durable. Enfin, la brique est un matériau de construction facile à mettre en œuvre et très bon marché. Comptez entre 10 et 15 € le m², hors pose et isolation.

Les points négatifs de la brique classique

Toutes ces qualités cachent néanmoins un défaut non négligeable. En effet, les performances d’isolation thermique et phonique de la brique sont faibles. La pose d’un isolant intérieur ou extérieur est donc indispensable pour atteindre les performances énergétiques exigées par la réglementation en vigueur.

Ainsi, la brique est aujourd’hui concurrencée par un produit aux performances plus élevées : la brique alvéolaire, ou brique Monomur®.

La brique alvéolaire ou brique Monomur® : des performances accrues

brique alvéolaire

Les avantages de la brique alvéolaire

Plus performante en terme d’isolation grâce à sa structure alvéolée, la brique Monomur® (ou brique alvéolaire) connaît un succès grandissant. Son atout principal est qu’elle ne nécessite aucune isolation rapportée dans les régions à climat tempéré. En effet, son inertie thermique permet aux murs d’emmagasiner la chaleur l’hiver et de conserver la fraîcheur l’été.

Les inconvénients de la brique alvéolaire

Son prix plus important, environ 40 € le m² hors pose, est cependant à relativiser puisqu’il comprend également l’isolation !

Néanmoins, il est nécessaire de prendre en compte son empreinte carbone, plus élevée que celle de la brique classique. La fabrication de la brique Monomur® nécessite en effet une cuisson à haute température (1 000 °C), loin d’être neutre pour l’environnement.

Construire sa maison neuve en pierre

maison en pierre - maisons ty breiz

Maison en pierre – Maisons TY BREIZ

Les points positifs de la maison pierre

Calcaire, granit, grès, marbre, la pierre est un matériau de construction utilisé de façon ancestrale. Son principal atout étant son extrême solidité. En effet, la pierre est un matériau à l’épreuve du temps comme des intempéries ou du feu. C’est également un matériau noble, qui offre un cachet indéniable à une habitation. Le succès des pierres de parement, permettant de recréer cet effet brut, suffit d’ailleurs à s’en convaincre.

En plus d’être noble, la pierre est aussi un matériau sain et naturel, ne dégageant aucun composé organique volatile (COV) et pouvant être réutilisé à l’infini. Ce matériau entre donc parfaitement dans une logique de développement durable. Les carrières locales sont d’ailleurs nombreuses en France, ce qui permet un circuit de transport court, faiblement émetteur de CO2.

Les inconvénients de la pierre comme matériau de construction

Côté performances, la pierre présente cependant un bilan mitigé. Si son inertie protège des écarts excessifs de température, une fois refroidis, les murs ont du mal à se réchauffer, et inversement. Une isolation performante est ainsi indispensable. L’installation d’une VMC pour assurer une bonne ventilation est également conseillée.

Autre inconvénient : son prix. Type de pierre, taille, transport, de nombreux facteurs peuvent faire varier considérablement le coût d’une maison en pierre. Comptez en moyenne 400 € le m², pose comprise mais hors isolation et étanchéité. Privilégiez une pierre extraite régionalement pour faire baisser les coûts.

Article à lire également : Tout savoir sur le CCMI !

Maison en bois : une construction de plus en plus en vogue

Maison bois Bioclimatique Kubiq Cabinet de maitrise d'œuvre Carnac Morbihan Bretagne

Maison bois Bioclimatique Kubiq – Cabinet de maîtrise d’œuvre Carnac Morbihan Bretagne

Les avantages de la maison bois

Ces dernières années, la construction bois connaît un fort engouement. En effet, léger et facile à travailler, le bois s’adapte facilement à tout type de terrains et offre de multiples possibilités architecturales. Classique ou design, la maison bois ou MOB est composée d’une ossature en bois sur laquelle viennent se fixer des panneaux de bois garnis d’isolant. Les éléments sont préfabriqués en usine avant d’être transportés sur le chantier de construction. La mise en œuvre est ainsi considérablement réduite par rapport à une maison maçonnée.

Les autres techniques, bois massif empilé ou poteau-poutre, offrent également des chantiers rapides et propres.
Quel que soit le procédé employé, le bois reste un matériau naturellement solide et chaleureux, affichant des performances environnementales élevées. Écologique et renouvelable, le bois ne consomme que peu d’énergie pour sa transformation. En prime, il possède la capacité d’emmagasiner le CO2 lors de sa croissance et de le conserver emprisonné une fois coupé. Enfin, ce matériau sain ne dégage aucun composé organique volatil (COV). Il est cependant impératif d’opter pour du bois issu de forêts durablement gérées (label FSC ou à la marque PEFC), les essences exotiques importées étant à bannir.

Les inconvénients du bois comme matériau de construction

L’inconvénient notable d’une maison bois est l’entretien. En effet, ce matériau est sensible à l’humidité comme aux rayonnements UV. Un traitement adapté est donc impératif pour assurer sa pérennité. Cependant, traitée convenablement, une maison en bois résistera aussi bien dans le temps qu’une maison en parpaing.

Côté prix, les variations sont importantes, notamment en fonction de la technique utilisée et de la superficie de la maison. Comptez de 600 à plus de 2 000 € le m² !

Construire une maison à ossature métallique

Thomas Constructions Métalliques

Thomas Constructions Métalliques

Les avantages de la maison à ossature métallique

Avec ses multiples possibilités d’aménagement, la construction de maisons individuelles en ossature métallique gagne du terrain en France. Du pavillon traditionnel à la maison d’architecte design, l’ossature métallique s’adapte aisément à tous les styles. Sa légèreté permet en outre une construction sur tout type de terrain.

Comme l’ossature bois, l’ossature métallique est en général préfabriquée et assemblée en usine. Elle est ensuite transportée et remontée sur le chantier de construction où sa mise en œuvre est alors rapide. Les murs se montent facilement par fixation de panneaux à l’extérieur de la structure, l’intérieur servant à accueillir les gaines techniques ou encore l’isolant.

La maison-container, réutilisant des containers en fin de vie, connaît également de plus en plus de succès. Là encore, l’avantage premier est la rapidité de mise en œuvre, les containers étant prédécoupés en usine avant d’être assemblés sur le chantier.

Les points faibles de l’ossature métallique

L’inconvénient principal de la construction d’une maison à ossature métallique réside dans la grande conductivité de l’acier. Une bonne isolation est indispensable pour garantir le respect des normes en vigueur et à venir. Si l’isolation par l’intérieur est possible, l’isolation extérieure est souvent recommandée. Elle permet en effet de mieux envelopper la maison, évitant ainsi les ponts thermiques. Elle permet en outre d’éviter la perte d’espace habitable, critère d’autant plus essentiel dans le cadre d’une maison-container.

Construire une maison à ossature métallique permet le plus souvent une économie de l’ordre de 10 à 20 % par rapport à une maison maçonnée. Comptez environ 1 000 € TTC le m².

Bouton formulaire « Devis Constructeur » – Code :
5 (100%) 1 vote

Recevez 4 devis de constructeurs de votre région !

Et les écomatériaux dans tout ça ?

Bien que moins connus et moins courants en construction, les écomatériaux, ou matériaux biosourcés, ont des atouts indéniables qui méritent qu’on s’y intéresse. Terre, chanvre, lin ou paille, dont les propriétés isolantes sont excellentes, peuvent en effet servir à la construction de maisons individuelles aux performances écologiques élevées.

Issus de productions locales, ces matériaux entrent dans un circuit court très vertueux. Exempts de produits chimiques, ils permettent la conception de bâtiments aussi sains qu’écologiques. Si ces écomatériaux sont pour le moment surtout réservés à des autoconstructions pas toujours conformes aux normes en vigueur, les innovations constantes offrent de belles perspectives d’avenir. Briques ou panneaux de chanvre, béton constitué de fibres de lin, gageons que ces écomatériaux n’ont pas fini de se développer et de faire parler d’eux !

Conclusion

Comme nous avons pu le voir, chaque matériau de construction possède ses qualités et ses défauts. Vous pourrez cependant orienter votre choix en fonction de la localisation du chantier. En effet, au risque de faire augmenter votre devis et l’impact environnemental de votre maison neuve, évitez une construction en pierre calcaire si votre région en est exempte.

L’esthétique entrera également en compte, certains préférant les maisons de style classique, là où d’autres miseront sur l’originalité. Quoi qu’il en soit, assurez-vous de faire appel à un professionnel qualifié, justifiant d’une garantie décennale vous assurant contre les risques de malfaçons. Et comme toujours, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence en comparant plusieurs devis !