Quel type de baie vitrée choisir pour sa maison neuve ?

baie vitrée coulissante
Quel type de baie vitrée choisir pour sa maison neuve ?
1 (20%) 1 vote

Avec une réglementation thermique imposant que les surfaces vitrées représentent au minimum 1/6 de la surface habitable d’une maison neuve, la baie vitrée est devenue indispensable. Élément essentiel dans la construction neuve, elle permet en effet de faire entrer la lumière, mais aussi de profiter au mieux de la chaleur du soleil… Et d’apporter une touche esthétique à votre maison ! Contemporaine, traditionnelle ou design : à vous de choisir. Pensez également type de vitrage et d’ouverture, isolation phonique, protection contre la surchauffe en été et prix ! Une combinaison de choix parfois difficile. Voici ainsi quelques pistes de réflexion pour vous y aider.

Quel matériau pour les menuiseries ?

Aucune exigence de réglementation thermique ici. Vous pouvez donc vous en donner à cœur joie côté choix. Il existe ainsi plusieurs solutions présentant chacune avantages et inconvénients.

La baie vitrée aluminium

Actuellement, c’est l’aluminium qui domine le marché de la baie vitrée. Un matériau star très apprécié pour son esthétique, mais aussi pour sa facilité d’entretien. Il permet notamment de réaliser des profilés fins et se décline dans une multitude de coloris. S’il fut longtemps critiqué pour ses mauvaises performances en matière d’isolation thermique, les progrès réalisés ces dernières années ont su lui donner des atouts certains. On privilégiera ainsi l’aluminium dit « à rupture de pont thermique ». Plus onéreux, mais aussi plus isolant !

La baie vitrée PVC

Alternative à ce produit relativement cher : le PVC. Pour une baie vitrée, vous choisirez des profilés renforcés. Solution présentant le meilleur rapport qualité-prix du marché, le PVC est aussi très performant sur le plan de l’isolation. Vous apprécierez aussi son côté pratique. Il est en effet très facile d’entretien.

La baie vitrée bois

Autre solution : le bois. Il offre d’excellentes performances thermiques et on aime son côté chaleureux. Petit bémol : il nécessite plus d’entretien que les autres matériaux, puisqu’il faut le lasurer environ tous les 2 ans.

La baie vitrée mixte

Vous pouvez enfin vous tourner vers une solution mixte. En associant bois (utilisé à l’intérieur pour ses qualités isolantes et son aspect convivial) et aluminium (installé à l’extérieur pour sa résistance aux intempéries et son esthétique contemporaine), vous gagnerez sur tous les fronts… Hormis sur le plan financier, puisqu’il s’agit là du modèle le plus onéreux du marché.

baie vitrée bois

Baie coulissante de la société Patcha

Vitrage et isolation thermique

Double vitrage et triple vitrage

Vous connaissez évidemment le double vitrage. Dans sa version standard, une lame d’air est piégée entre 2 parois de verre, garantissant une bonne isolation thermique.

Idem pour le triple vitrage : ce sont 3 parois vitrées et 2 lames d’air qui sont utilisées pour de substantielles économies d’énergie. Inconvénient toutefois : les verres, lourds, requièrent des menuiseries spécifiques.

On peut alors opter pour un « triple vitrage à la française » : ce sont des volets roulants intégrés qui, lorsqu’ils sont fermés, renforcent l’isolation de ce qui est, en réalité, un double vitrage. 

Les solutions alternatives

Ces dernières années ont vu naître des solutions alternatives encore plus performantes :

  • Le double vitrage faiblement émissif ou vitrage à isolation renforcée (VIR) ou à isolation thermique renforcée (ITR). Grâce à une couche d’oxyde métallique collée au verre, il renforce l’efficacité de l’ensemble en piégeant les calories solaires à l’intérieur du logement. À la clé : une réduction d’environ 30% des pertes de chaleur par rapport à un double vitrage classique.
  • Le vitrage chauffant. Recouvert d’un film transparent relié au secteur, il émet de la chaleur par rayonnement.

Quel type d’ouverture ?

Une baie vitrée, c’est au minimum une large vue sur l’extérieur, doublée d’une appréciable esthétique et de sérieux atouts en termes de luminosité. Mieux : elle peut être un bel accès sur l’extérieur ! Encore faut-il réfléchir alors au type d’ouverture que vous souhaitez.

Il en existe 3 sortes sur le marché :

  • Les baies ouvrantes ou portes-fenêtres. Alternative plus économique à la vraie baie vitrée, la porte-fenêtre (simple ou double) s’ouvre comme une porte. Elle profite aussi généralement de la fonction oscillo-battant.
  • Les baies coulissantes. Montées sur des rails fixés au sol et au plafond, elles comprennent de 2 à 6 vantaux qui se déplacent alors latéralement. Attention toutefois au sens d’ouverture au moment du montage ! 
  • Les baies coulissantes à galandage. Grâce à un système permettant de faire glisser les vantaux ouverts dans l’épaisseur des murs, on récupère en largeur de passage toute celle de la baie… Qui devient par ailleurs invisible. La luminosité est alors également favorisée.

porte fenetre avec volet déroulant

Porte fenêtre avec volet intégré de http://www.fmsmenuiseries.eu/

Renforcer l’isolation phonique

Si l’on parle beaucoup d’isolation thermique, il faut également faire attention à l’isolation phonique de vos baies vitrées. Pour améliorer ce point, les industriels proposent dorénavant plusieurs solutions :

  • Le double vitrage asymétrique. En augmentant l’épaisseur de la paroi de verre extérieure par rapport à la lame d’air et au vitrage intérieur, on amortit plus efficacement les ondes sonores.
  • Le double vitrage composite. Le vitrage extérieur est formé de deux parois de verre entre lesquelles est installé un film isolant. Ce peut aussi être la paroi intérieure qui accueille un vitrage feuilleté.

Éviter la surchauffe en été

Esthétiques et sources de lumière, les baies vitrées sont également sources de chaleur naturelle. Mais gare à la surchauffe à la belle saison ! Quelques solutions existent pour limiter le phénomène :

  1. Protégez vos baies vitrées du soleil chaud de l’été. Pour cela, vous pouvez opter pour des brise-soleil orientables, des volets roulants motorisés ou un débord de toiture permettant de faire écran aux rayons solaires.
  2. Vous pouvez aussi installer un vitrage traité pour atténuer la chaleur du soleil. Surtout si vous disposez de baies orientées plein sud.

Un peu d’esthétique et de pratique 

La tendance du moment ? La bicolorisation : une teinte pour l’intérieur et une autre pour l’extérieur. En matière de déco, tout est alors bien assorti : les menuiseries intérieures à votre sol et/ou vos murs, les extérieures à votre portail. Les nuances de gris foncé restent – mentionnons-le tout de même ! – plébiscitées par un maximum de personnes !

Pensez aussi, en cas de vis-à-vis ou dans une salle de bains, au vitrage opacifiant. Il vous permettra de préserver votre intimité.

Un vitrage autonettoyant, enfin, pourrait vous rendre bien service : intelligent, il exploite soleil et eau de pluie pour éviter que la poussière ne s’accumule.

baie vitrée bois

Baie coulissante en bois https://www.fenetre24.com/

Le prix des baies vitrées

Évidemment, se pose immanquablement la question de la facture… Un point délicat à aborder ici tant les combinaisons possibles entre taille, coloris, sortes d’ouverture, choix de matériaux et types de vitrages sont nombreux.

À titre indicatif, comptez, pour une fenêtre coulissante en alu, environ 500€ par m2, pose comprise. Le mieux étant bien entendu de demander plusieurs devis… Et de prendre, avant de signer, les renseignements nécessaires sur l’artisan qui a su retenir votre attention.

Le point sur les chiffres

Pas facile de s’y retrouver parmi tous les chiffres des documentations techniques ! Voici quelques indications qui pourraient vous être utiles :

  • Le classement AEV : il détermine l’étanchéité des huisseries à l’Air et à l’Eau (plus les chiffres accompagnant le A (de 1 à 4) et le E (de 1 à 9) sont élevés, plus le produit est performant) ainsi que sa résistance à la pression (V notée de 1 à 5, 5 étant le top !) et à la déformation (notée de A à C).
  • Le coefficient de transmission thermique : il s’agit du Uw de la fenêtre. Plus il est faible, meilleure est l’isolation. Avec la RT 2012, on conseille un Uw inférieur à 1,5 W/(m².K).
  • Le coefficient de transmission lumineuse : nommé TLw, il indique la capacité des menuiseries à transmettre la lumière à l’intérieur du logement. Un TLw élevé promet un éclairage naturel plus performant !
  • Le facteur solaire : nommé Sw, il indique la capacité de la baie à transmettre la chaleur du soleil à l’intérieur de l’habitation. Pour une bonne transmission de chaleur, cherchez un Sw élevé !  

Votre baie vitrée prend forme dans votre tête ? Il est temps maintenant de passer à la pratique et de filer prendre des renseignements concrets avec vos envies, vos dimensions, vos exigences. Nous vous souhaitons un bon choix pour votre maison neuve !

Sommaire
Nom de l'article
Quel type de baie vitrée choisir pour sa maison neuve ?
Description
Retrouvez dans cet article tous les détails techniques qui vous permettront de faire le bon choix de baie vitrée pour votre maison.
Nom du publieur
www.terrain-construction.com
Logo