Comment Choisir son Four de Cuisine  ? Guide des Fours en 2019 !

Choisir son Four de Cuisine - La Cornue

Le four est un équipement indispensable dans une cuisine. Son choix doit répondre à vos besoins spécifiques, mais aussi à vos goûts et à la configuration de votre pièce. Dimensions, type de chaleur, accessoires, prix. De nombreux critères sont à prendre en compte avant d’acheter votre modèle idéal. Voici un tour d’horizon des différents types de fours existants. 

Quel type de chaleur faut-il choisir pour son four de cuisine ?

four encastré Siemens
Siemens

Il existe 4 types de fours de cuisine. Tous ne disposent pas de performances identiques ni ne répondent aux mêmes besoins. Quels sont-ils ? 

Le four à convection naturelle

Il s’agit du four le plus classique. Équipé de deux résistances en haut de sa cavité (la voûte) et en bas (la sole), il se règle à l’aide d’un thermostat. Ses options ne sont pas nombreuses, mais très souvent suffisantes. Ainsi, vous pouvez cuire vos plats avec la voûte et la sole réunies ou seulement utiliser cette dernière pour les tartes et pâtisseries. Il y a également une fonction gril et tournebroche. C’est un four idéal pour les cuissons lentes et il est économique.

Le four multifonctions

C’est le type de four le plus vendu actuellement. L’air chaud circule dans toute la cavité grâce à une hélice logée au fond. La cuisson est plus rapide et plus homogène et le temps de préchauffage est plus court qu’avec un four à convection naturelle. 

Des modèles proposent :

  • Un air brassé : deux résistances (en haut et en bas) fonctionnent et une hélice brasse l’air.
  • Une chaleur tournante : une résistance supplémentaire se situe sur le fond de la paroi avec l’hélice. La montée en température est plus rapide et la cuisson de plusieurs plats simultanément sur différents niveaux est possible. Les odeurs ne se mélangent pas.

Le four à vapeur

La cuisson des aliments s’y fait à basse température : entre 40 et 100 °C. Elle préserve les vitamines, arômes et textures. C’est une cuisine saine et diététique.

Le four combiné vapeur — chaleur tournante

Il permet par exemple de commencer une cuisson en chaleur tournante et de la poursuivre en vapeur. C’est l’assurance d’un poulet croustillant, mais tendre à l’intérieur. Le grand luxe ! 

Le four combiné

Il propose un micro-ondes associé à un four traditionnel ou parfois à un modèle multifonctions. Il offre un gain de place et permet de bénéficier des atouts des deux styles de cuisson au sein d’un même appareil.

Le four à induction

Il fonctionne selon un principe identique à celui des plaques de cuisson à induction. Pour se faire, une plaque à induction est installée dans sa cavité. Le temps de cuisson y est largement réduit et donc la consommation d’énergie s’en ressent. 

Par ailleurs, les aliments cuisent d’une manière très homogène et ne sont pas déshydratés. Les arômes et les vitamines sont mieux préservés.

Attention, dans les fours à induction, seuls les plats en métal peuvent être utilisés. C’est pour cela que pour plus de confort, ils sont souvent couplés à un four traditionnel.

Quelle capacité doit posséder mon four ?

Selon le nombre de personnes dans votre foyer, les dimensions de votre pièce et votre manière de cuisiner, vous ne choisirez pas la même capacité de four. Il est inutile de sélectionner un modèle trop grand, car il consommera plus d’énergie. 

La capacité s’exprime en litre. Allant de 25 à 65 litres, le premier volume est largement suffisant pour un(e) célibataire ou un couple sans enfants.

Par ailleurs, vous pouvez choisir également la largeur de votre four. Il pourra être de 40 cm pour une petite cuisine, mais aller jusqu’à 90 cm. Il faut noter que le standard est de 60 cm.

Quelle alimentation et quelle classe d’énergie ?

Les fours électriques sont les plus utilisés par les ménages.
Les modèles au gaz offrent l’assurance d’une montée en température très rapide et le combustible est un peu moins cher que l’électricité.

Les fours électriques proposent des choix de cuisson nombreux et disposent de bonnes notes en matière de performance énergétique. 

Selon une classification (celle-ci s’étend de A à D), les modèles de fours en A, qu’ils soient au gaz ou électriques, sont très économes. Ils sont un peu plus onéreux que les autres, mais ils consomment bien moins au quotidien. 

four à gaz
Four à gaz, Airlux

Quel type de nettoyage faut-il privilégier ?

Nettoyer un four encrassé à la main est particulièrement chronophage et fatigant. Heureusement, il existe plusieurs systèmes qui rendent la tâche moins fastidieuse. En effet, la plupart des modèles sont désormais autonettoyants.

Le nettoyage par pyrolyse

Un programme dédié permet de faire monter la température du four très haut (jusqu’à 500 degrés). Il a pour but d’éliminer tous les résidus (graisses et sucres) sur les parois et la contreporte. Les projections sont réduites en poussière et peuvent être enlevées avec une éponge à la fin du programme. Certains fours proposent des intensités différentes de pyrolyse selon leur encrassement, ou un nettoyage automatique. 

Il faut noter que lèche-frites, grilles et tournebroches doivent être sortis du four avant de lancer le nettoyage. Toutefois, certains modèles de fours incluent désormais des accessoires pyrolysables.

Le nettoyage par catalyse

Quand le four fonctionne a plus de 200 °C, les parois en émail poreux absorbent la graisse. Attention, les projections de sucre ne sont pas prises en charge. Ce mode de nettoyage est plus économique que la pyrolyse.

Le nettoyage Ecoclean

Les parois du four sont ici aussi poreuses et éliment en continu les salissures dès 200 °C. Elles sont par ailleurs complètement éliminées par oxydation à 270 °C durant un programme de nettoyage d’une heure environ. Le principe est un peu le même que celui de la catalyse à la différence qu’il est efficace bien plus longtemps. Il est écologique et économique.

four nettoyage Ecoclean Bosch
Bosch

Le nettoyage vapeur

Certains modèles de four proposent cette fonction. Le nettoyage est rapide et économique. Un simple coup d’éponge en fin de programme permet de finaliser le nettoyage.

Quelles options choisir ?

Les fours présentent de nombreuses options possibles.

  • La porte : elle peut s’ouvrir de différentes manières. La porte battante a été longtemps la norme. Désormais, on peut trouver une ouverture latérale, à tiroir ou bien escamotable. Il est possible aussi de choisir une porte équipée d’un dispositif de fermeture douce. Par ailleurs, les portes froides sont idéales quand de jeunes enfants parcourt la cuisine.
  • La programmation : elle permet de ne plus se soucier de la bonne cuisson des aliments. En effet, cette option permet de programmer le début et la fin de la cuisson et d’adapter cette dernière au contenu du plat (poids et type d’aliment). Une fonction cuisson automatique va même l’ajuster grâce à des capteurs situés dans le four. Pour aller encore plus loin, il existe aussi à présent des modèles connectés.
  • Les rails télescopiques : ils sont très utiles pour arroser son plat en cours de cuisson par exemple. Ils garantissent de sortir la grille de la cavité du four de manière très stable.

Quel design ?

Pour que votre four s’intègre parfaitement à votre cuisine, vous pourrez choisir une couleur et un design à votre goût. Ainsi, vous trouverez bien entendu du blanc, du noir et du gris (inox). Des teintes vitaminées se rencontrent également. Il existe aussi des modèles équipés d’un système anti-traces de doigts. Classiques, rétro ou contemporains, les fabricants proposent tous types de design. 

Four encastrable ou cuisinière ?

Selon la configuration de votre cuisine et vos envies, vous pouvez opter pour un four encastrable ou intégré à une cuisinière. 

  • Le premier modèle s’imbrique dans un meuble adapté, sous un plan de travail ou dans un caisson de votre cuisine fabriquée sur mesure. Le mobilier ou le plan de travail doivent disposer d’un système de ventilation de refroidissement et d’un revêtement anti-chaleur.
  • La cuisinière se constitue d’un four et de plaques de cuisson qui peuvent être électriques, à gaz, ou à induction. Il existe aussi des pianos de cuisson beaucoup plus larges inspirés des matériels professionnels.

Quel est l’emplacement idéal dans ma cuisine ?

Un four doit être accessible et son ouverture doit se faire facilement. De ce fait, il se situe idéalement non loin du plan de travail. Pour plus de confort et de sécurité, s’il s’agit d’un modèle encastrable, placez-le légèrement en hauteur ou intégré dans une colonne pour éviter de vous baisser. Installé dans un ilot central, il faut prévoir un espace d’un mètre devant sa porte pour ne pas être gêné à son ouverture.

Il est bon également de réunir tous les éléments de votre cuisine par famille. Ainsi le four se situe non loin des autres appareils de cuisson : plaques de cuisson, micro-ondes. Évitez aussi de le placer à côté du réfrigérateur.

Les prix des fours de cuisine

Le prix d’un four varie en fonction des options et du fabricant choisi.

Ceux intégrés à une cuisinière sont les moins chers. Dans cette gamme, les modèles équipés de plaques de cuisson à induction affichent un prix plus élevé que ceux intégrant des plaques vitrocéramiques. 

Le système de nettoyage joue également. Ainsi, la pyrolyse est plus onéreuse que la catalyse.

La convection naturelle est plus économique que la chaleur tournante. 

Il faut compter entre 150 € et 1000 € pour une cuisinière et 250 € à 800 € pour un four encastrable et jusqu’à 4000 € pour sa version à vapeur.

Avec ou sans technologie, design ou classique, le four est une des pièces maitresses de votre cuisine. De ce fait, il doit être choisi en fonction de vos besoins et de vos habitudes. Accordez-vous un temps de réflexion avant de craquer pour un modèle que vous trouvez esthétique ! Si vous êtes adeptes des grands plats mijotés, veillez à sélectionner un généreux volume de four. Vous aimez cuisiner en toute tranquillité ? Penchez-vous vers ceux équipés de programmateurs électroniques. Si vous êtes fan de la cuisson tout en douceur et avez du mal à quitter votre panier vapeur, optez pour un four à vapeur ou à induction.