Extension de maison bois, démarches, plans et prix des kits ou clé en main.

Votre famille s’agrandit, vos besoins changent, vous manquez de m2 dans votre logement. À défaut de pouvoir pousser les murs de votre maison, vous pouvez construire une extension. Plusieurs matériaux peuvent la constituer. Acier, verre, béton et bois. Ce denier a de nombreux avantages. Quel type d’agrandissement va-t-il vous permettre de faire et à quel prix ? Faut-il se tourner vers un modèle en kit ou clé en main ?

L’extension de maison

Une définition

Une extension de maison est toujours accolée au bâti existant. Elle communique avec lui. Quelle soit construite au-dessus de lui, en dessous ou latéralement, ils partagent des ouvertures et murs communs.

Les avantages de l’extension de maison

  • Tout d’abord, vous gagnez de l’espace sans toucher au bâti existant, sans déménager ni acquérir un terrain supplémentaire.
  • De plus, un agrandissement latéral permet de conserver une maison plain-pied si vous le désirez. Ce qui peut représenter une plus-value en cas de revente du bien.
  • Par ailleurs, dans des communes où les terrains sont chers, une extension en hauteur n’augmente pas l’emprise au sol.
  • Un tel projet vous engage à repenser les zones de vie de votre habitation et à les optimiser.
  • En outre, dans la plupart des cas, si la surface de votre agrandissement ne dépasse pas 40 m2, une déclaration préalable de travaux est suffisante.
  • Et pour finir, vous n’avez pas besoin de déménager lors du chantier.
agrandissement toit plat bois sur 2 étages
Marie-Laure Delarue

Pourquoi choisir une extension de maison en bois ?

Parmi les différents matériaux utilisés pour construire une extension, le bois tire son épingle du jeu pour de nombreuses raisons.

Un matériaux noble et chaleureux

Le bois réchauffe l’atmosphère. Il donne un beau cachet d’authenticité. Selon l’essence choisie, toute une gamme de nuances s’offre à vous. Le blanc du sapin et de l’épicéa, le brun rouge du cèdre, le rosé du pin sylvestre, etc.

Il s’accorde avec tous les styles d’habitats et toutes les couleurs. Il peut jouer sur la complémentarité ou l’opposition entre les différents matériaux. Ainsi, l’extension en bois va donner une touche de modernité à une maison ancienne en pierre et une force supplémentaire à une construction contemporaine à toit plat.

Un choix écologique 

Le bois est un matériau naturel et écologique. Il est très peu énergivore durant les étapes de sa transformation. Il est à 100 % recyclable. Les chantiers bois ne produisent pas de déchet !

Un confort thermique

Il est 10 à 15 fois plus isolant que des matériaux maçonnés tels que la brique ou le béton. Par ailleurs, il assainit l’atmosphère en facilitant les échanges d’air et en absorbant et rejetant l’humidité. Il va vous permettre de faire des économies d’énergies et de bénéficier d’un confort thermique inégalable dans votre nouvel espace. Vos parois ne seront jamais froides. De plus, il est un bon isolant acoustique. Pas étonnant qu’il soit très utilisé dans le cadre des constructions répondant aux normes de la RT 2012 !

Une option durable

Le bois offre une bonne résistance aux aléas climatiques et même au feu!

Une précieuse modularité 

Ce matériau est léger et solide à la fois. Avec lui, vous pouvez réaliser toutes vos envies. Formes courbes, grandes hauteurs, lignes droites, esthétique contemporaine ou traditionnelle, votre extension peut tout se permettre. 

Une grande rapidité de construction

La plupart des éléments d’une extension bois peuvent être fabriqués en atelier ou en usine. Ils sont alors assemblés sur le site très rapidement. Une fois les fondations prêtes, il faut compter entre 2 et 5 jours de montage.

Par ailleurs, il n’y a pas de séchage à prévoir comme pour une construction béton. Les travaux durent moins longtemps. Vous économisez donc sur les coûts de la main-d’œuvre.

Ossature bois ou bardage bois ?

Dans une extension, le bois peut intervenir à différents endroits. Il peut composer l’ossature ou le bardage. Un agrandissement équipé d’une ossature en bois peut ainsi très bien utiliser un revêtement type enduit, crépis ou un parement collé (brique, pierre, etc.). Une extension en parpaing peut être recouverte entièrement ou partiellement de bois.

Les démarches pour réaliser son agrandissement de maison en bois

Avant de réaliser une extension, il est nécessaire de se pencher sur la faisabilité du projet, mais aussi de connaitre les différentes démarches administratives à suivre. Elles dépendent de la surface de votre agrandissement et des caractéristiques de son environnement.

Avant tout : le PLU

Rendez-vous au service urbanisme de votre commune pour consulter le PLU ou Plan Local d’Urbanisme. Il va vous permettre de savoir si vous avez le droit de construire votre extension et quelles sont les éventuelles contraintes à respecter. Hauteur, surface au sol, voisinage, coloris, matériaux, etc. les règles sont plus ou moins souples selon les collectivités. 

La déclaration préalable de travaux

La surface de plancher de votre extension est-elle inférieure ou égale à 20 m2 ? La déclaration préalable de travaux suffit. Si votre projet est situé en zone urbaine d’un PLU, vous pouvez allez jusqu’à 40 m2  à condition que la surface totale de votre construction (bâti existant + extension) ne dépasse pas 150 m2. Au-delà, le permis de construire est obligatoire ainsi que le recours à un architecte.

Le permis de construire

La surface de plancher de l’agrandissement est-elle supérieure à 40 m2 ? Vous devez demander un permis de construire à votre mairie.
Il est également obligatoire si votre projet porte sur un immeuble inscrit aux monuments historiques et si vos travaux modifient la structure et la façade d’un bâtiment en même temps que sa destination.

Les différents plans des extensions bois

Le bois permet de construire toutes sortes de formes d’extension. De ce fait, le plan de votre projet peut s’adapter à vos besoins et à vos envies, mais aussi à son environnement (luminosité, espace, orientation). Réalisé sur mesure ou répondant à des dimensions standard (sous forme de kit), votre agrandissement sera plus ou moins personnalisé.
Voici un tour d’horizon de ce qu’il est possible de faire pour gagner de l’espace.

Un agrandissement horizontal à toit plat en rez-de-jardin

Si la taille de votre terrain le permet, ce type d’extension horizontale a tout pour plaire. Son plan peut proposer un ou plusieurs étages et il est possible de l’installer sur des pilotis si le terrain est en pente. Voici une sélection de ses atouts.

  • Une association réussie avec tous les styles d’habitats.
    Maison ancienne en brique, meulière, construction contemporaine, l’extension en bois à toit plat s’adapte à toutes les esthétiques. Elle donne une identité forte à votre bien.
  • Un nouvel espace intérieur et extérieur
    En plus de disposer d’un espace intérieur supplémentaire, le toit de votre agrandissement peut accueillir une terrasse. Attention cependant, un escalier devra être installé dans le niveau inférieur. Il prendra un peu de place.
  • Le support d’un toit végétalisé
    Plutôt qu’une terrasse, pourquoi ne pas y faire un toit végétalisé ? Très tendance, ils offrent une isolation thermique incomparable.
  • Une luminosité unique
    Puits de lumière, verrière, un toit plat permet toutes les possibilités en matière d’ouverture et d’entrée de lumière.
agrandissement latéral toit plat

Une extension latérale horizontale en bois avec toiture traditionnelle

Un agrandissement horizontal en bois peut également être envisagé avec une toiture traditionnelle. Il joue ainsi sur la continuité avec votre bâti existant.

Une surélévation en bois

Si votre terrain est petit, il est tout à fait possible de faire une extension en bois en étage. La surélévation peut créer un ou plusieurs étages en entier, elle est dite totale. Elle peut être également partielle si elle recouvre juste une pièce existante comme un garage par exemple. Vous pouvez imaginer y inclure un balcon ou une terrasse.

Le bois est idéal dans ce type de projet. Il est léger et la plupart du temps vous n’aurez pas à consolider les fondations et murs porteurs de votre maison.

Craquer pour une extension en bois véranda

Quand on pense véranda, on l’imagine le plus souvent en aluminium et verre. Il est cependant tout à fait envisageable de la réaliser entièrement en bois ou en version mixte (la structure est en bois et les ouvrants en aluminium ou PVC). À toit plat, à pan simple ou double, les possibilités sont variées.
Grâce au confort thermique qu’offre le bois et à une bonne performance technique des vitrages, votre nouvel espace sera très agréable à vivre, en été comme en hiver. L’installation de volets roulants et de store est un plus.

Attention tout de même, une véranda tout en bois nécessite d’être entretenue pour résister aux intempéries et aux UV.

Quel type d’extension bois choisir ?

Un agrandissement réalisé en kit ne permet pas la même liberté qu’une extension répondant à un plan fait sur mesure. Le prix n’est pas non plus le même.

L’extension bois en kit

Les dimensions proposées de ces extensions sont standards, mais il s’agit d’une formule économique et facile à installer. Tous les éléments nécessaires à sa construction sont fournis : les différents modules en bois préfabriqués et le matériel pour mettre en place la plomberie et l’électricité. Si vous êtes bricoleurs, vous pouvez monter un de ces modèles vous-même.
Attention cependant à ne pas oublier qu’il faut également se charger des fondations et de la préparation du terrain.

éléments d'une extension bois en kit

Le clé en main ou sur mesure 

Faire appel à un architecte pour une extension sur mesure permet de laisser libre cours à son imagination. C’est aussi la garantie d’une construction adaptée parfaitement à vos besoins et à la configuration du lieu. Le plan de l’agrandissement est personnalisé, son intégration est optimisée.
Par ailleurs, ce professionnel peut prendre en charge toutes les démarches administratives à faire.

surélévation bois
Maison COS, Nadège Tanguy

Quel prix faut-il compter pour une extension de maison en bois ?

Le prix va dépendre de la superficie et la nature de votre extension, mais également de la complexité du chantier (terrain, environnement). L’essence de bois, l’isolation et le bardage choisis ainsi que l’aménagement réalisé pèsent sur la facture finale. Mais de manière générale, l’extension en bois est la formule la moins chère du marché, car les travaux sont plus rapides. Par ailleurs, il faut noter que plus l’extension est grande, plus le prix au m2 diminuera.

De plus, vous pouvez  faire réaliser uniquement le gros œuvre : pose des panneaux et mise hors d’eau et hors d’air. Mais il est aussi envisageable de faire travailler des artisans sur le second œuvre, la pose des équipements et l’aménagement de l’ensemble. Cela dépend de votre budget et de vos connaissances en bricolage!

Type d’extension

Prix au m2

Prix pour 20 m2

Extension bois en kit

à partir de 600 € TTC

à partir de 12000 €

Extension horizontale avec ossature bois sur mesure (gros œuvre et isolation)

entre 1500 et 2000 € TTC

à partir de 30 000 €

Surélévation (gros œuvre et isolation)

entre 1800 et 2300 € TTC

à partir de 36000 €

Extension véranda en bois (pose incluse)

entre 1200 et 2500 € TTC

à partir de 24 000 €

Esthétique, authentique, durable, écologique et économique. L’extension en bois a de quoi séduire. Pour vous accompagner à toutes les étapes de votre projet, n’hésitez pas à faire appel à un architecte. Il prendra en charge l’ensemble de vos démarches et saura accorder parfaitement votre nouvel espace à votre maison.