Haie de jardin : quels arbustes choisir pour une clôture végétale ?

taille haie

C’est décidé : vous allez installer une clôture végétale. Mais dans quel but exactement ? Vous isoler des voisins, peut-être. Ou couper le vent. À moins qu’il ne s’agisse d’empêcher les intrus de pénétrer dans votre domaine… Quels sont alors les critères à prendre en compte dans le choix de vos arbustes ? Vitesse de croissance, climat, sol, entretien… Quelles que soient vos motivations, quels que soient vos impératifs, vous trouverez ici de quoi composer une haie végétale bien pensée. À vos bêches !

Définir le rôle de votre haie de jardin

Avant de choisir les essences d’arbustes que vous allez installer pour votre clôture végétale, il faut déterminer le rôle que devra remplir votre haie. Il est bien sûr possible que plusieurs se complètent, mais il est en tout cas judicieux d’avoir procédé à cette analyse avant tout achat.

Délimiter votre jardin… ou des parties de votre jardin

Votre haie peut, en premier lieu, servir à créer une séparation, que ce soit entre vos voisins et vous-même ou entre plusieurs espaces de votre terrain. Dans le premier cas, vous la penserez certainement en hauteur, même si vous n’avez a priori rien contre les occupants du jardin d’à-côté : if, hêtre ou charme, par exemple. Dans le second, vous pouvez opter pour une délimitation basse vous permettant simplement de mettre en place des perspectives : millepertuis, buis, lavandes, potentilles, cotonéaster et spirées seront alors parfaits.

Isoler du voisinage ou cacher une vue peu agréable

Pour vous isoler de votre voisinage ou dissimuler un élément du paysage, pensez à un mur d’arbustes persistants (cyprès de Leyland, photinia, laurier cerise, certains fusains, houx, osmanthe, mahonia du Japon, etc.)… Auxquels vous pourrez néanmoins intégrer quelques caducs pour profiter tout de même d’un peu du soleil hivernal. Privilégiez la hauteur mais aussi la densité de la haie, en lui laissant une épaisseur d’au moins 70-80 cm et en plantant relativement serré. Une taille régulière favorise aussi la concentration en feuilles de l’ensemble.
Le feuillage « marcescent », vous connaissez ? Les arbustes gardent alors, tout l’hiver, leurs feuilles mortes (mais colorées) accrochées à leurs branches. Une bonne option aussi pour la préservation de votre intimité.

Dissuader les intrus

On n’y pense pas toujours, mais une haie peut s’avérer aussi efficace qu’un mur ou qu’un grillage pour empêcher chiens, chats et autres cambrioleurs de visiter votre jardin. Pour cela, vive les épines dont sont largement pourvus de nombreux arbustes ! Faites alors confiance au berbéris, au poncirus, au houx, au rosier rugueux et au mahonia, entre autres. Notez que le pyracantha (connu sous l’appellation de « buisson ardent »), en la matière, se révèle une arme terrible ! Des épines oui, mais des feuilles tranchantes peuvent aussi faire l’affaire : plantez de l’herbe de la pampa, peu tendre avec les intrus.

Là encore, privilégiez la hauteur et la densité, en serrant les plants et en les taillant régulièrement. Mieux : plantez en quinconce sur 2 lignes, pour une meilleure épaisseur.

Ne prenez, quant à vous, pas peur : les épines n’empêchent ni les fleurs, ni les fruits décoratifs… Et sont loin de rebuter oiseaux ou hérissons.

Attirer les pollinisateurs et/ou favoriser la diversité dans le jardin

La plantation d’une haie peut aussi être l’occasion, justement, de favoriser la biodiversité dans votre jardin, offrant alors un refuge aux insectes et petits animaux : un objectif qui s’ajoute généralement à un autre, mais qui n’en est pas moins louable. Optez alors majoritairement pour des arbustes fruitiers et fleuris nécessitant peu de taille – l’idée étant de ne pas déloger leurs occupants plusieurs fois par an ! Bourdaine, cornouiller, sureau attireront par exemple abeilles et papillons. Les oiseaux seront aussi intéressés par les baies du cotonéaster, du groseillier à fleurs, du genévrier, du laurier-tin ou du berbéris. Certains y trouveront par ailleurs de quoi se protéger des prédateurs et se loger. La biodiversité, vous la créerez aussi par le simple fait d’utiliser plusieurs types d’arbustes ! Associez-les à l’envi, et évitez ainsi, au passage, qu’une maladie de l’une des plantes ne s’attaque à l’ensemble de votre haie.

Protéger du vent

Une haie pour protéger votre jardin du vent ? Bonne idée ! Mais attention, celle-ci ne devra pas le stopper net mais plutôt réduire sa vitesse. Dans le cas contraire, des turbulences d’air seraient créées, qui la rendraient finalement bien moins efficace. L’astuce : mélanger arbustes caducs et persistants pour une bonne perméabilité, et privilégier les essences à feuillage peu denses ou à petites feuilles pouvant se vanter d’un bon ancrage dans le sol. Au programme par exemple : charme, érable champêtre, éléagnus, cyprès, troènes ou laurier palme.

Soignez particulièrement l’homogénéité de votre haie en évitant d’éventuels trous par lesquels s’engouffrerait le vent !

Une haie pour décorer

La haie peut, enfin, se révéler des plus décoratives en plus d’être fonctionnelle. Là, on joue avec fleurs, feuillages et fruits, en pensant à la succession des saisons et à ses incidences sur l’ensemble de la haie : on intercale judicieusement arbustes persistants et caduques (2/3 – 1/3), on imagine les fleurs, les fruits, les variations des couleurs des feuillages au fil des mois. Et en se débrouillant bien, on profite de fleurs du printemps à l’automne… Et même de fruits jusqu’en hiver !

Quelques pistes :

  • Pour une haie fleurie : misez sur le céanothe, le weigélia, le forsythia (un des premiers à fleurir), l’oranger du Mexique, le buddleia (ou arbre à papillons) ou le seringat.
  • Pour de jolies couleurs en automne : faites appel au viburnum lantana, au cornus alba, au mahonia aquifolium ou à l’acer ginnala « Flame ». De beaux feuillages, souvent flamboyants en automne… Et parfois fruits et fleurs colorés sur le tard !

Bon à savoir : des jardineries proposent des kits d’arbustes pour haie des 4 saisons. Renseignez-vous !

entretien de haie

Vitesse de croissance, climat, sol et entretien de votre haie

Savoir ce que vous attendez de votre haie, c’est bien. Il vous faut ensuite déterminer quels arbustes répondront à d’autres critères, tout aussi importants : vitesse de croissance, type de sol, climat, exigences en termes d’entretien… Autant de facteurs qui peuvent (et doivent) aussi influencer vos choix.

La vitesse de croissance de votre clôture végétale

Vous pouvez ne pas être pressé mais, si vous souhaitez profiter de votre haie rapidement, il vous faut privilégier des arbustes à croissance rapide. Vous pourrez alors compter sur une pousse d’une soixantaine de cm par an, contre un peu plus de la moitié seulement sinon. Côté arbustes persistants, nous pouvons par exemple vous conseiller troène, thuya du Canada, laurier cerise ou photinia. Si vous ne cherchez pas nécessairement un feuillage toute l’année, tournez-vous vers le sureau noir, les spirées, l’arbre aux anémones ou le forsythia.

Et quelques conseils en vrac pour favoriser encore la croissance de ces arbustes : plantez de jeunes plants (et non – contrairement aux idées reçues – des plantes déjà développées), suivez à la lettre les conseils pour leur plantation (saison, distances séparatives, etc.) et diversifiez les espèces pour une meilleure répartition des nutriments et de l’eau.

Quels arbustes pour quel climat ?

Vous vous en seriez douté : le climat auquel seront soumis les arbustes est l’un des critères principaux à prendre en compte ! Voici une petite liste, loin (très loin !) d’être exhaustive bien sûr, mais pouvant au moins vous donner quelques idées :

  • Risque de froid vigoureux : spirée, prunier accolade, érable, hêtre, lilas, seringat virginal, aubépine, sorbier des oiseaux, sureau rouge, baguenaudier, etc.
  • Zone méditerranéenne : tamaris, arbre de Judée, argousier, cerisier de Sainte-Lucie, arbre à perruques, arbre à soie, troène du Japon, cornouiller, etc.
  • Bord de mer : romarin, fusain du Japon, éléagnus « Compacta », daphnés, abélias, genêt d’Espagne, arbousier, escallonia, pittosporum tobira, rhaphiolepis umbellata, laurier-tin, eucalyptus, etc.

Petite astuce : observez ce qui pousse dans la nature près de chez vous… Et vous aurez une belle indication de ce qui prendra correctement dans votre jardin tout au survivant au climat ambiant !

Un sol adapté à votre haie

Le climat est une chose, le type de sol en est une autre. Car si le vôtre est, par rapport à la moyenne, plus acide, plus compact, plus calcaire, plus humide, plus argileux, etc., il est certain qu’il faudra trouver des plantes adaptées :

  • Un sol peu profond permettra par exemple l’épanouissement de lavande, de romarin, de buis, de berbéris, de lavatère, de buddleia ou de laurier-tin.
  • Pour un sol acide, optez pour des rhododendrons, arbousiers, fuchias, orangers du Mexique ou houx verts.
  • Un sol calcaire satisfera laurier noble, sénécio, amélanchier, arbre de Judée, lilas à petites feuilles, etc.
  • Un sol compact ? Optez par exemple pour laurier noble, bourdaine, cornouiller blanc ou cerisier à grappes…
  • Quant à un sol sec, il pourra accueillir chèvrefeuille arbustif, viorne, buisson ardent et autre arbre aux pois.

L’entretien de vos plantations

Dernier point à considérer : les besoins en entretien de chaque arbuste planté ! Si vous souhaitez une haie régulière, choisissez des essences capables de supporter des tailles assez fréquentes (aubépines, troènes et autres thuyas…) !

Si vous préférez accorder plus de liberté à votre haie, aucun problème : vous pourrez vous contenter d’une seule taille par an, en septembre le plus souvent. Des arbustes à fleurs ? Il vous faudra prévoir d’en éliminer le vieux bois environ tous les 3 ans.

Quoi qu’il en soit et quelles que soient vos idées en arrivant en jardinerie, n’hésitez pas à solliciter les avis des spécialistes sur place. Ils connaissent le climat de la région, savent tout des plantes qu’ils commercialisent… Alors fiez-vous à leurs conseils pour choisir celles qui composeront votre clôture végétale !

Sommaire
Nom de l'article
Haies de jardin : quels arbustes choisir pour une clôture végétale ?
Description
C’est décidé : vous allez installer une clôture végétale. Mais dans quel but exactement ? Vous isoler des voisins, peut-être. Ou couper le vent. À moins qu’il ne s’agisse d’empêcher les intrus de pénétrer dans votre domaine… Quels sont alors les critères à prendre en compte dans le choix de vos arbustes ? Vitesse de croissance, climat, sol, entretien… Quelles que soient vos motivations, quels que soient vos impératifs, vous trouverez ici de quoi composer une haie végétale bien pensée. À vos bêches !
Nom du publieur
www.terrain-construction.com
Logo