Quelle isolation choisir pour sa maison neuve ?

isolation toiture
Quelle isolation choisir pour sa maison neuve ?
5 (100%) 1 vote

Bien choisir le système d’isolation de sa maison neuve est devenu une priorité pour garantir une température régulière, hiver comme été. Les déperditions de chaleur et autres passoires énergétiques ne sont plus d’actualité. Pour autant, quelle isolation choisir au moment de la construction de sa maison ? Ou plutôt, devrait-on dire, quelles isolations ? Car cela demande une mise en œuvre globale. Et faut-il isoler de l’intérieur, de l’extérieur ou les deux ? Voyons quelles sont les solutions conformes à la réglementation.

Les règles d’une bonne isolation pour sa maison neuve

La réglementation RT 2012

D’une manière générale, les constructions neuves sont de plus en plus performantes d’un point de vue thermique. En choisissant le bon constructeur, il est donc peu probable que vous partiez sur de mauvaises bases pour votre isolation. Notamment en raison de la réglementation thermique 2012 obligatoire qui fixe des règles.

Cependant, si vous faites office de maître d’ouvrage, vous devez vous assurer vous-même des bonnes pratiques. Garantir la performance énergétique de votre maison est en effet un des principaux critères de réussite de votre projet.

La réglementation fixe ainsi actuellement une consommation énergétique inférieure à 50 kWhep /m² par an. Un taux qui est par ailleurs différent en fonction de la surface de la maison ou même de son emplacement géographique. Il est vrai qu’à climat plus ou moins froid, les conditions sont différentes.

Pour autant, la RT2012 n’impose pas de choisir un système d’isolation particulier. L’important étant d’isoler de manière à obtenir de bons résultats. Vous avez donc toute la latitude pour choisir votre isolation avec votre constructeur. 

Bon à savoir : La RT2018, qui remplace la RT2012, sera appliquée dès 2020 pour les maisons individuelles.

L’étude thermique, avant et après la construction

Au tout début des travaux, vous devez faire réaliser une étude thermique préalable. Celle-ci permet ainsi de valider les solutions techniques et la cohérence de la conception architecturale de votre maison. Dans la plupart des cas, le devis de votre constructeur comprend cette étude.

Après les travaux, un test d’étanchéité à l’air est obligatoire. Si le test n’est pas concluant, vous devez réaliser de nouveaux travaux.

Comment se faire aider gratuitement ?

Si vous ne faites pas appel à un architecte (construction de moins de 170 m² en surface de plancher), d’autres solutions sont possibles. Vous pouvez notamment vous adresser au CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) qui vous propose des conseils gratuits afin de suivre la réglementation thermique en fonction de vos contraintes.

pose isolation extérieure

Les différents systèmes d’isolation

Les murs, les planchers, les vitrages et leurs angles, les combles : l’isolation concerne l’ensemble de la maison. En hiver, il faut en effet que la chaleur ne s’enfuie pas et que le froid ne rentre pas, et inversement en été. D’où l’importance de faire particulièrement attention aux ponts thermiques. Ceux-ci se situent partout où il y a une rupture de l’enveloppe thermique. 

Pour concevoir une bonne isolation, les matériaux utilisés restent classiques et ont prouvé leur efficacité. Bien que les chercheurs se penchent bien sûr sur de nouvelles méthodes, en se basant notamment sur les nanotechnologies.  Le secteur cherche en effet à obtenir des isolants particulièrement efficaces et les plus fins possibles pour éviter de perdre de la surface habitable. D’un autre côté, les prochaines dispositions légales (RT2020) entraînent la mise en place d’isolants de moins en moins polluants.

En attendant que les technologies soient au point, les matériaux basiques sont toujours efficaces. En ce qui concerne les matériaux naturels, il existe notamment la laine de verre, la laine de roche, ou encore de chanvre. Ou bien la fibre de bois, mais qui est beaucoup plus onéreuse (en moyenne 55 € /m² contre 11 € pour la laine de verre). Ainsi que le liège, qui n’est pas réellement moins cher d’ailleurs.

Autres matériaux : le polystyrène expansé et le polyuréthane. Mais ces deux isolants synthétiques sont issus de l’industrie pétrochimique. Assez bon marché et très performants, ils ne figurent cependant pas sur le podium écologique. Et les prochaines dispositions légales cherchent à les faire disparaître. 

Les méthodes d’isolation 

L’isolation intérieure (ITI)

L’isolation par l’intérieur est encore souvent privilégiée pour les maisons neuves, avant tout pour une question de coût. Mais elle présente un sérieux inconvénient : une perte de surface habitable. Bien que les méthodes d’isolation plus récentes permettent de limiter cet aspect.

De façon générale, pour les constructions neuves et même en rénovation, l’isolation intérieure perd du terrain.

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE)

Moins courante que l’isolation par l’intérieur, l’isolation d’une maison neuve par l’extérieur a pourtant des arguments à faire valoir. Recommandée par les spécialistes, dont l’ADEME, elle connaît d’ailleurs une croissance importante qui démontre ses possibilités.

En Allemagne et dans les pays du nord de l’Europe, comme la Suède, l’ITE est ainsi plébiscitée depuis très longtemps. Le choix de ce dernier pays, où les hivers sont rudes, fait en effet réfléchir. Car il faut bien le dire, l’isolation par l’extérieur est plus performante que par l’intérieur. En recouvrant littéralement la maison, elle lui offre ainsi une véritable protection en permettant une continuité de l’isolation thermique.

Par ailleurs, que votre maison soit en maçonnerie classique ou en ossature bois, l’isolation par l’extérieur est possible.

  • L’isolation extérieure par bardage

Le principe du bardage est simple et peut tout aussi bien être utilisé sur une maison neuve que pour une rénovation. Il s’agit ni plus ni moins que de recouvrir la construction. Pour cela, il existe différents matériaux : le bois, le métal, le PVC et la pierre. Ajoutons à cela différentes méthodes, comme le bardage double peau, le plus souvent métallique. Celui-ci consiste à insérer un système d’isolation entre deux couches de revêtement. Sur une maison neuve, il a l’avantage d’être réalisé directement dans le procédé de construction et d’enduit, entraînant une rationalisation des coûts.

Mais attention, les bardages, notamment en bois, modifient l’aspect de la maison. Ce procédé n’est donc pas autorisé partout. Vérifiez au préalable le PLU de votre commune.

  • Les enduits isolants

De plus en plus sophistiquées, les méthodes à base d’enduit peuvent avoir de fortes qualités isolantes, susceptibles de concurrencer les bardages classiques.

Il existe d’une part l‘entourage de la maison avec un procédé d’isolation qui est ensuite enduit. Pour cela, les artisans posent d’abord des plaques de polystyrène expansé par exemple. Celles-ci sont en outre fixées de sorte à éviter les ponts thermiques ; tout comme les jointures, comblées avec de la mousse de polyuréthane. Il reste ensuite à appliquer un enduit à votre goût.

D’autre part, il existe des enduits spéciaux isolants. Néanmoins, cela ne peut en aucun cas suffire à isoler totalement une maison. Mais, pour améliorer encore le confort thermique d’une habitation, l’enduit est une solution complémentaire intéressante, bien que relativement coûteuse.

  • L’isolation mixte

Il est bien sûr possible de choisir une solution de mise en oeuvre intérieure et extérieure. Il s’agit par exemple d’utiliser une méthode isolante traditionnelle à l’intérieur et, pourquoi pas, un système d’enduit à l’extérieur. Ou encore de garnir les deux côtés pour un bon résultat. Cette méthode est notamment utilisée pour des maisons en ossature bois.

L’importance du bon choix de constructeur

L’isolation d’une maison n’est pas seulement une histoire de matériaux. La mise en oeuvre est elle aussi un élément essentiel pour parvenir à de bons résultats. D’où l’importance de choisir un constructeur aguerri et les bons artisans pour réaliser les travaux adéquats. Architecte éventuel, bureau d’étude, tous doivent avoir une bonne expérience des exigences de la RT2012 et des prochaines réglementations. 

En effet, la synergie entre les différents corps de métiers détermine, entre autres, la prise des bonnes décisions thermiques.

Comme vous le voyez, les procédés d’isolation sont assez vastes ! Afin de parvenir au système global le plus judicieux, il est donc essentiel de faire confiance à des professionnels habitués aux normes et réglementations de performance énergétique. 

Sommaire
Nom de l'article
Quelle isolation choisir pour sa maison neuve ?
Description
Retrouvez dans cet article les différents types d'isolation possibles pour une maison neuve : méthodes, matériaux, réglementations.
Nom du publieur
www.terrain-construction.com
Logo