La maison passive : définition, prix, constructeurs

maison passive en bois

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes décident de construire une maison passive.

Des matériaux écologiques, une isolation hyper-performante, de très faibles factures énergétiques, un meilleur confort thermique, qu’en est-il réellement ?

La maison passive : définition

Le principe de la maison passive ? Une isolation thermique et une étanchéité parfaites, qui permettent de ne presque pas chauffer l’air intérieur. Aucun pont thermique n’est toléré. 

La chaleur dégagée par les habitants eux-même, par leurs activités (cuisine, appareils électriques) et par le soleil suffit ainsi à chauffer cette maison.

La configuration de la maison est également pensée en fonction de l’apport solaire. On trouve ainsi dans la maison passive de grandes ouvertures côté sud, pour les pièces de vie. Et de petites ouvertures au nord, pour les pièces “tampon” (buanderie, cellier, entrée, wc).

De plus, un système de ventilation double flux renouvelle l’air tout en profitant de l’énergie dégagée par l’air extrait.

L’isolation est également suffisamment importante pour conserver la fraîcheur en été. Vous n’aurez donc pas besoin de recourir à une climatisation ou à des appareils de ventilation gourmands en énergie.

L’ensemble de ces éléments permet ainsi à la maison passive de consommer jusqu’à 90 % d’énergie en moins pour le chauffage !

modèle de maison passive

Les critères techniques de la maison passive

Quatre critères sont nécessaires pour répondre aux normes de la maison passive :

  • Un besoin en chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an. En comparaison, pour une maison construite avec les normes de la RT 2012, le besoin en chauffage doit être inférieur à 50 kWh/m²/an.
  • Une CEP (Consommation d’Énergie Primaire) inférieure à 120 kWh/m²/an. Celle-ci concerne tous les appareils électriques du foyer.
  • Une étanchéité à l’air optimale : 0,2 m3/h.m2. Le “test de la porte soufflante” doit montrer une absence de fuites et de passages d’air dans la maison, notamment autour des menuiseries extérieures et des boîtiers électriques.
  • Un risque de surchauffe (> à 25°C)  inférieur à 5% des jours de l’année. Les apports de soleil sont importants en hiver, mais doivent être bien gérés en été !

Les différents types de matériaux

Pour construire votre maison passive, vous avez le choix entre différents matériaux. Mais le principal est d’apporter une attention particulière à l’isolation. Voici les matériaux utilisables :

  • Le parpaing ou la brique monomur en argile

Une maison passive peut très bien être construite avec des matériaux utilisés en construction traditionnelle. Le parpaing et la brique ont donc tout-à-fait leur place pour la réalisation d’une maison passive. Il sera cependant important d’insister sur l’isolation, qui pourra être intérieure et extérieure.

  • Le béton cellulaire

Le béton cellulaire est très intéressant car il sert à la fois de structure et d’isolant. Constitué de 80 % d’air, il isole jusqu’à 5 fois plus qu’un autre matériau de construction isolant. Il dispose également d’une mise en oeuvre simple et rapide.

  • Le bois

La grande majorité des maisons passives sont en bois. En effet, étant un matériau lui-même isolant, le bois permet d’éviter les ponts thermiques. D’ailleurs, les Maisons à Ossature Bois (MOB) sont de plus en plus nombreuses en France. Différents types d’isolation peuvent alors y être ajoutés. On retrouve ainsi les traditionnelles laines de roche ou de verre, mais aussi la laine de bois, le chanvre, la paille, la ouate de cellulose, etc.

  • Le métal

Le métal peut lui aussi être utilisé pour la construction d’une maison passive, notamment en ossature. Applaudi pour sa rapidité de mise en oeuvre, il faut cependant veiller à bien l’isoler afin d’éviter les ponts thermiques. D’autre part, l’ossature métallique dispose du même panel d’isolants que la MOB.

Les prix

La construction d’une maison passive est généralement plus onéreuse que celle d’une maison traditionnelle. En effet, il vous faudra compter en moyenne entre 1 500 et 2 800 €/m² TTC.

Cependant, sur le long terme, une maison passive est plus avantageuse car ses dépenses énergétiques sont moins élevées. En effet, une maison passive nécessite seulement entre 10 et 25 € de chauffage par mois.

Les principaux constructeurs de maison passive en France

  • Terra Bois

Implantée en Haute-Vienne, Terra Bois propose des prestations haut de gamme avec une architecture originale. Elle mise sur un esprit bioclimatique et une systématisation de la domotique.

maison passive

Maison Terra Bois

Site internet : http://www.terrabois.fr

  • BE&CO

Situé dans l’ouest Lyonnais, BE&CO intervient pour la construction de maisons passives dans un rayon de 4h autour de Lyon. L’entreprise est avant tout guidée par de fortes convictions environnementales.

maison passive

Maison BE&CO

Site internet : www.be-co.fr/page/concept

  • Neoabita

Spécialisée dans la maison passive et l’écoconstruction, l’entreprise intervient sur toute la France. Elle dispose du label “Passivhaus Institut”.

maison passive

Maison Neoabita

Site internet : www.maison-passive-neoabita.fr

  • Imago

Imago est une entreprise spécialisée dans l’étude et la construction de maisons en bois au standard PassivHaus. Basée à Pleyber-Christ, l’entreprise intervient dans le Finistère nord et les Côtes d’Armor.

maison passive

Maison Imago

Site internet : www.imago-construction.fr

  • Kloepfer Construction

L’entreprise est la première en France à avoir obtenu 2 labels Maison Passive certifiée. Elle propose des MOB dans lesquelles la domotique occupe une place de choix.

modèle de maison passive

Maison Kloepfer

Site internet : www.kloepfer-construction.fr

  • Naturhome

Constructeur depuis 42 ans, Naturhome a été le premier à proposer la construction de maisons passives en Belgique. Aujourd’hui, il exporte ses maisons en France ou au Luxembourg.

maison passive

Maison NaturHome

Site internet : www.naturhome.eu