La pompe à chaleur : fonctionnement et mode d’installation

installer une pompe à chaleur

Lorsque l’on fait construire sa maison, la question du choix du système de chauffage est essentielle. Quel type de chauffage conviendra le mieux ? Lequel répondra à nos besoins de production d’eau chaude ? Parmi les nouveaux moyens de chauffage qui permettent de réaliser des économies se trouve la pompe à chaleur. Comment fonctionne-t-elle ? Comment l’installer ? Explications.

Pompe à chaleur et économie d’énergie

La pompe à chaleur est un appareil de chauffage qui emmagasine la chaleur contenue dans les éléments naturels comme l’air, l’eau ou la terre. Grâce à un procédé technique, elle vient ensuite transférer cette chaleur vers l’intérieur de votre maison pour apporter chauffage et eau chaude.

La pompe à chaleur ne peut pas être qualifiée d’énergie renouvelable, car il lui faut de l’électricité pour fonctionner. Néanmoins, elle produit beaucoup plus d’énergie qu’elle n’en consomme. En effet, elle peut fournir en moyenne 60 % de votre besoin en chauffage. De ce fait, les économies d’énergie pour produire la chaleur air et la chaleur eau sont bien réelles.
À noter : la pompe à chaleur peut également servir à chauffer une piscine.

Comment bien choisir sa pompe à chaleur ?

Plusieurs types de pompes à chaleur existent. Cependant, les modèles les plus courants et efficaces sont ceux dits air-air. Équipés d’un gaz frigorigène, ils captent la chaleur de l’air extérieur pour venir ensuite chauffer votre intérieur. Ce système convient parfaitement aux régions où le climat est doux. En effet, s’il fait trop froid (à partir de -10°) le système ne fonctionnera pas.

Quant aux pompes à chaleur air-eau elles fonctionnent sur le même principe. La seule différence réside dans le fait qu’elles se servent de la chaleur de l’air pour produire de l’eau chaude. Vous pourrez ensuite l’utiliser pour alimenter votre plancher chauffant ou vos radiateurs. 

Quel que soit votre choix, pensez néanmoins à conserver un chauffage d’appoint en cas de températures trop basses. Par ailleurs, prévoyez un espace suffisant en extérieur pour installer vos capteurs d’air.

Les avantages fiscaux d’une pompe à chaleur

Bonne nouvelle ! Si s’équiper d’une pompe à chaleur a un certain coût par rapport à une chaudière à gaz ou à fioul, cela ouvre également droit à des subventions. En effet, que vous choisissiez un modèle aérothermique ou géothermique, vous bénéficierez d’un crédit d’impôt et de primes. De ce fait, il sera nécessaire de se rapprocher d’organismes officiels comme l’ADEME ou l’ANAH.

Vous pouvez également vous voir accorder des écoprêts. Leur condition d’obtention : que l’installation de votre pompe à chaleur entre dans le cadre d’un bouquet de travaux visant à améliorer l’habitat. Par ailleurs, le montant de l’écoprêt dépendra du montant global de votre enveloppe travaux.

De plus, vous pouvez bénéficier d’une TVA à taux réduit pour l’achat et les travaux d’installation de votre pompe. Mais ils doivent impérativement être réalisés par une entreprise agréée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Outre les aides financières de l’État, sachez également que Total s’est engagé à verser une prime énergie aux personnes désirant installer un système de chauffage performant.

À qui s’adresser pour faire installer sa pompe à chaleur ?

Même si vous êtes le roi du bricolage, vous ne pouvez pas installer vous-même votre pompe à chaleur. En effet, pour obtenir crédit d’impôt et prime énergie, l’État et Total exigent des attestations délivrées par les entreprises d’installation. La possibilité de bénéficier également d’une TVA à taux réduit n’est accordée qu’aux particuliers faisant appel à des entreprises agréées et professionnelles.

Par ailleurs, l’installation d’une pompe à chaleur nécessite quelques réglages à faire réaliser par un professionnel :

  • L’installation sur un silentbloc : le capteur de la pompe à chaleur doit impérativement être installé en extérieur. De ce fait, afin de limiter les nuisances liées au bruit, il faut absolument installer votre équipement sur des silentblocs pour réduire le bruit. Le réglage doit être fait par un professionnel.
  • Le coefficient de performance (COP) : il déterminera le bon fonctionnement de votre appareil et dépend principalement du positionnement du module extérieur. Il est donc primordial que ce coefficient soit examiné par un professionnel pour limiter l’impact des vents qui peuvent endommager l’appareil et nuire à son efficacité.

Quel chauffage choisir pour sa maison neuve RT2012 ?