Quel tarif prévoir pour une véranda ?

exemple de véranda
Quel tarif prévoir pour une véranda ?
2.5 (50%) 2 votes

Votre décision est prise : vous allez vous offrir une véranda… Cela fait des années que vous rêvez de ce cocon entre intérieur et extérieur, de cette vue bien abritée sur votre jardin, de cet espace de vie supplémentaire ! Mais quel tarif prévoir pour installer une véranda ? Le sujet est d’autant plus complexe qu’une multitude d’éléments devront être pris en compte dans le calcul : matériaux, surface, isolation, installation ou non d’un mode de chauffage et/ou de protection contre la chaleur de l’été, etc.

Cet article a pour ambition de vous indiquer les différentes options possibles, afin que rien ne vous échappe ! Il vous fournira également une estimation des prix pratiqués !

Tarif d’une véranda selon le matériau

Tarif véranda PVC hors pose entre 300 et 1000 €/m²
Tarif véranda aluminium hors pose entre 800 et 2500 €/m2
Tarif véranda bois hors pose entre 250 € et 2800 €/m²
Tarif véranda acier et fer forgé hors pose environ 2000 €/m²

Véranda PVC

Champion en matière de prix : le PVC. Facile à entretenir et résistant, il présente des propriétés énergétiques satisfaisantes… A condition d’opter pour un PVC de bonne qualité. Mais il reste moins performant que le bois à ce niveau. Ses inconvénients : peu de libertés en matière d’esthétique et une surface de vitrage plus limitée en raison de la nécessaire utilisation de profilés plus épais. Le PVC est d’autre part le matériau de la véranda en kit par excellence.

Comptez, pour la véranda seule, entre 300 et 1000 €/m2.

Gustave Rideau

Véranda aluminium

La véranda en aluminium est un bon compromis prix/performances. Plus chère que la véranda PVC, elle permet néanmoins d’offrir plus de place au vitrage grâce à la résistance du matériau. Inoxydable et ne craignant pas les intempéries, l’aluminium a par ailleurs une durée de vie exceptionnelle… Et sans traitement particulier. Côté design, le choix est vaste. Seul point d’interrogation parfois : ses performances énergétiques ! Mais si le matériau, très conducteur, engendrait autrefois d’importantes déperditions énergétiques, les fabricants sont aujourd’hui en mesure de proposer des vérandas en aluminium à rupture de ponts thermiques… Leurs performances se révélant finalement idéales !

Comptez, hors pose, entre 800 et 2500 €/m2.

Vie Véranda

Véranda bois

Le bois : noblesse et authenticité pour votre véranda. Mais le prix peut ici énormément varier en fonction notamment de l’essence choisie. Si la fourchette haute est un peu supérieure à celle d’une véranda en aluminium (aux alentours de 2800 €/m2 hors pose), vous pourrez en revanche faire descendre le prix jusqu’à 250 €/m2 (pour une véranda en kit), étant entendu que la qualité de l’ensemble s’en ressentira nécessairement. Côté performances, le bois offre de bonnes qualités thermiques. Mais pour les faire durer, il est indispensable d’opter pour un bois imputrescible, et résistant tant aux champignons qu’aux variations de températures.

Notez qu’une véranda en bois demande de l’entretien : peinture ou lasure tous les 2 ou 3 ans.

Véranda Jouve

Véranda acier ou fer forgé

Le style industriel fait des ravages en déco… Et remet au goût du jour les vérandas en acier et en fer forgé. Bien plus onéreuses que leurs congénères (notamment à la pose), elles permettent toutefois de gagner en robustesse et, côté design, en finesse et en élégance ! Leurs inconvénients : la nécessité d’un traitement anticorrosion et des performances thermiques moyennes impliquant (si vous souhaitez en profiter toute l’année) des installations complémentaires. À réserver en outre aux budgets conséquents : on atteint très aisément les 2000 €/m2 hors pose.

La Véranda

A lire : L’aménagement extérieur de votre maison – comment faire et à quel prix ?

Le vitrage : performances thermiques, sécurité et autres options

Se pose ensuite la question du vitrage, qui influencera elle aussi le coût final de votre véranda.

Vous souhaitez profiter de votre nouvelle pièce toute l’année ? Il est évident qu’il vous faudra avoir recours à un double, voire à un triple vitrage pour renforcer ses performances thermiques. Vous pouvez aussi opter pour un « double vitrage à isolation thermique renforcée ». Le principe : une lame d’argon intégrée et un voile métallique en face extérieure, pour retenir la chaleur à l’intérieur. Vous craignez qu’il ne fasse vite trop chaud dans votre véranda ? Peut-être vous faudra-t-il investir dans un vitrage à contrôle solaire

L’isolation thermique est une chose mais, en matière de vitrage, on parle aussi isolation phonique et sécurité. En la matière, vous pourrez notamment choisir un verre feuilleté, qui réduit les risques de blessure en cas de bris et… retarde les tentatives d’effraction !

Et que diriez-vous de l’option « vitrages autonettoyants », notamment si votre véranda comprend des parties vitrées difficilement accessibles ? Très pratique, mais également, là aussi, plus onéreux.

Difficile toutefois d’annoncer ici des prix clairs tant les combinaisons sont nombreuses et les tarifs pratiqués hétéroclites. Mais le fait est que plus vous choisirez d’options, plus la facture finale de votre véranda pèsera lourd !

L’isolation de votre véranda

Indispensable si vous souhaitez profiter de votre nouvelle pièce en hiver – a fortiori si vous avez opté pour du fer forgé ! – l’isolation (notamment de la dalle) fait, elle aussi, grimper l’addition.

Et là encore, il est complexe d’annoncer des tarifs… Lançons-nous quand même, juste pour vous donner un ordre d’idée : 50 à 70 €/m2 (estimation moyenne).

La forme de la véranda

Un critère de plus à intégrer dans votre budget : le prix dépend aussi de la forme de votre véranda !

Si une véranda rectangulaire est la moins chère, toutes les formes sont envisageables… quitte à payer entre 30 et 60% plus cher pour du sur-mesure !

Du chauffage dans votre nouvel espace de vie ?

Même très performant, le vitrage ne suffira généralement pas à vous assurer une température agréable en hiver… Et l’isolation non plus ne fera pas tout !

Se posera donc nécessairement la question du chauffage (à moins bien sûr que vous n’ayez opté pour une véranda bioclimatique).

Le top ? Un chauffage par le sol, qui devra toutefois avoir été prévu dès la réalisation de la chape. Mais vous pouvez, plus simplement, opter pour des panneaux rayonnants installés sur les murs de soubassement… Au final, comptez pour le chauffage un surcoût de 10 à 25% du prix de pose.

Stores et ventilation

Du chauffage en hiver, c’est bien. Mais quid de la surchauffe estivale ? Là encore, un budget à prévoir, entre ventilation, occultations intérieures et protections extérieures.

  • La ventilation : si elle permet d’éviter la condensation en hiver, elle est aussi très utile en été pour évacuer – couplée à une bonne aération – le surplus de chaleur.
  • Les occultations intérieures : moins efficaces que les protections extérieures, elles peuvent toutefois être utilisées lorsque l’installation de ces dernières n’est pas envisageable. Il existe là aussi une grande diversité de modèles… Mais favorisez les plus capables de réfléchir le rayonnement solaire tout en vous isolant en hiver !
  • Les protections extérieures : il s’agit d’éviter l’effet de serre, en empêchant le rayonnement solaire d’atteindre le verre. On pense bien sûr aux traditionnels stores, sur banne ou coulissants, en fibres acryliques, en polyester micro-perforé enduit de PVC, etc. Mais évoquons aussi volets roulants et brise-soleils à lames orientables qui permettent de doser quantité de lumière et température intérieure. Chacune de ces solutions peut être envisagée automatisée ou non, multipliant les possibilités en termes de prix.

Le prix de la pose de votre véranda

Prix pose véranda par un artisan (sans fourniture de la structure) entre 25€ et 50€ de l’heure
Prix pose véranda PVC par un spécialiste  environ 150€/m² 
Prix pose véranda bois par un spécialiste environ 250€/m²
Prix pose véranda aluminium par un spécialiste environ 300€/m²
Prix pose véranda fer forgé par un spécialiste environ 500€/m²

Côté pose, deux possibilités :

  • Vous achetez vous-même votre structure et faites appel à un artisan qualifié : comptez alors entre 25 et 50 € par heure de travail.
  • Vous faites appel à un professionnel de la véranda : le prix de pose variera généralement en fonction du matériau choisi. On trouve par exemple du 150 €/m2 pour du PVC, du 250 €/m2 pour du bois, du 300 €/m2 pour de l’aluminium et du 500€/m2 pour du fer forgé (tarifs donnés à titre indicatif).

Tarif de votre véranda : les coûts annexes

Au moment de budgéter votre véranda, il sera enfin judicieux de tenir compte d’un certain nombre de coûts annexes :

  • Préparation du terrain : vous disposez d’une terrasse en dur prête à accueillir votre véranda, c’est parfait. Dans le cas contraire, prévoyez le coût des travaux de nivellement et de terrassement. Un peu de maçonnerie, aussi, pour la mise en place d’une dalle adaptée au poids de la structure !
  • Viabilisation : un poste souvent oublié… Devrez-vous creuser des tranchées pour amener eau et électricité ?

Au final, nous ne saurions que vous recommander de demander des devis à différentes entreprises. Vous pourrez ainsi non seulement comparer les prix, mais également faire plus facilement jouer la concurrence ! À la clé : de substantielles économies sur la construction de votre véranda…

Sommaire
Quel tarif prévoir pour une véranda ?
Nom de l'article
Quel tarif prévoir pour une véranda ?
Description
Vous souhaitez faire construire une véranda ? Voici un article complet sur le budget à prévoir : prix des différents types de vérandas et de la pose.
Auteur
Nom du publieur
www.terrain-construction.com
Logo