Le Vide Sanitaire : Définition, Obligation, Construction, Alternatives …

vue vide sanitaire

Avant de construire sa maison, il est important de prévenir les risques naturels tout en apportant plus de confort. Pour construire un vide sanitaire qui assure une ventilation naturelle à l’habitation, on surélève ainsi généralement la pose du plancher par rapport à une construction dite « sur terre-plein ». Mais comment construire un vide sanitaire ? Est-ce obligatoire ? Quels sont ses avantages ?

Comprendre ce qu’est un vide sanitaire

Le vide sanitaire est un espace ou volume d’air qui est créé grâce à l’élévation du premier plancher de construction. Plus simplement, c’est un espace vide situé entre le plancher de votre logement et le sol. Le procédé est utilisé en moyenne pour 8 maisons sur 10 selon une récente étude EDF.

Afin de réaliser ce vide sanitaire, on pose des rangs de parpaings ou bien de briques sur lesquels on posera après coup le plancher du bas du rez-de-chaussée. Dès lors, celui-ci sera surélevé de 20 cm au minimum par rapport au sol.

Un vide sanitaire doit toujours rester sain, c’est pourquoi on le crée avec des arrivées d’air grillagées qui ne doivent pas être bouchées par des feuilles ou même de la terre. C’est un endroit protégé où les animaux ne doivent pas venir se nicher ni se cacher.

Un vide sanitaire est-il obligatoire ?

Il n’est absolument pas obligatoire quand on souhaite faire bâtir sa maison. Toutefois, si le sol s’avère argileux ou sujet à gonfler, il devient alors indispensable. On recommande également une telle construction dans les zones sismiques ainsi que dans une trentaine de départements de l’Hexagone où la concentration en gaz radon s’avère importante.

Idem si votre maison va venir se situer au-dessus d’une nappe phréatique. En effet, grâce à cette aération naturelle, vous allez pouvoir éviter les éventuelles remontées d’eau. Par ailleurs, les canalisations d’évacuation des eaux usées pourront être disposées dans ce vide sanitaire, les rendant ainsi accessibles en cas de fuites.

Pourquoi créer un vide sanitaire ?

Le vide sanitaire n’est pas nécessaire si vous avez l’intention de créer un sous-sol. En revanche, si ce n’est pas le cas, il est recommandé d’y penser avant le début des travaux de construction de votre maison. Sa construction requiert que l’on déplace un certain volume de terre, c’est pourquoi on intègre souvent cette opération au moment du terrassement du terrain.

Le 1er avantage du vide sanitaire est justement l’aspect sanitaire car il permet d’éviter les remontées d’humidité. Dès lors, les risques de tassement de votre terrain sont considérablement réduits voire supprimés (peu de chances que votre carrelage se fissure par exemple) ainsi que l’apparition de dégâts des eaux ou de moisissures sur les murs.

Le 2nd avantage est d’ordre énergétique puisqu’il contribue fortement à l’isolation thermique de votre logement. En effet, sa température moyenne tourne souvent autour de 10°C. Ainsi, vous réduisez les éventuelles pertes calorifiques en provenance du sol.

D’autres atouts à mettre à son crédit :

  • En cas d’inondation, l’eau est immédiatement évacuée par le vide sanitaire
  • Si vous résidez dans une zone sismique, il assure une meilleure stabilité à votre maison. On estime que les risques de sinistres sont divisés par 4 en comparaison avec une construction édifiée en terre-plein.
  • Le vide sanitaire offre une ventilation naturelle, ce qui permet de réduire considérablement les risques de contamination au gaz radon.
  • L’accès est facilité en cas de nécessité de travaux, de réparations de fuites sous votre maison.

La pose d’un vide sanitaire est essentielle pour isoler le plancher de votre logement. C’est pourquoi on le recommande d’autant plus quand la construction est envisagée sur un sol argileux et hydrogonflant.

vide sanitaire

Conseils pour installer un vide sanitaire

Sur le plan pratique, sa construction n’est pas une chose à prendre à la légère. En effet, la dalle du vide sanitaire se pose uniquement si le terrain est déjà aplani, voire légèrement pentu, dans certains cas.

N’oublions pas que le vide sanitaire doit rester un espace sain et aéré naturellement. C’est pourquoi la pose d’un grillage est impérative pour éviter l’intrusion d’insectes, d’animaux ou d’éléments naturels comme des feuilles. Pensez donc à vérifier une à deux fois par an que l’accès aux canalisations n’est pas obstrué.

Vous pouvez aussi décider d’isoler le vide sanitaire pour éviter toute apparition de moisissures. Utilisez du polystyrène ou encore des plaques de mousse de polyuréthane.

La construction d’un vide sanitaire

Avant toutes choses, il est impératif de délimiter votre terrain et d’effectuer des repères visuels aux intersections. N’oubliez pas de tracer au sol les futurs axes de votre logement grâce à des cordages ou avec du plâtre. Quand ces repérages sont réalisés, vous pouvez commencer à creuser.

On verse ensuite un béton dit de propreté sur une hauteur de 5 à 10 m, ce qui lui permettra d’absorber les armatures des fondations de votre maison. Les murs au niveau du vide sanitaire peuvent s’élever grâce à des blocs creux en mortier. Il est également possible de prévoir une coupure de capillarité pour éviter les remontées d’humidité.

N’oubliez pas de mettre en place, si cela est possible, un système de drainage pour faciliter l’évacuation des eaux de ruissellement.

Enfin, avant le coulage de la dalle de plancher, vous posez les poutrelles du plancher. On termine la création du vide sanitaire par l’installation de la ventilation en sachant que l’on recommande généralement que la circulation de l’air représente une surface égale au 3/10000e de la surface du vide sanitaire.

Les alternatives

Le dallage en terre-plein

Dans cette situation, le niveau bas de votre maison se situe directement sur le sol. Une dalle est alors posée en amont et a 2 fonctions principales :

  • Rendre le logement stable et assurer sa durabilité.
  • Isoler sur le plan thermique en évitant les éventuelles remontées capillaires : la solution la plus prisée à l’heure actuelle est le dallage flottant, c’est-à-dire que celui-ci est désolidarisé du sol.

Le radier

Voici un système de fondation pour maison réalisé en béton armé. On choisit cette option quand le sol ne s’avère pas résistant. Le radier est un très bon isolant thermique, notamment durant la période chaude. Attention toutefois : le radier ne s’utilise pas sur un sol argileux.

Conclusion

Le surcoût d’un vide sanitaire reste marginal dans le budget total de construction d’une maison. A contrario, il vous garantie une maison plus saine et moins gourmande en chauffage pour toute sa durée de vie. C’est donc un investissement sur lequel il serait dommage de faire l’impasse !

Sommaire
Nom de l'article
Qu’est-ce qu’un vide sanitaire ?
Description
Retrouvez dans cet article comment construire un vide sanitaire, nos conseils pour installer un vide sanitaire et ses avantages.
Nom du publieur
www.terrain-construction.com
Logo