Nieul-le-Dolent (85) : un nouveau lotissement de 38 parcelles

Petite commune rurale de Vendée (85), Nieul-le-Dolent accueillera bientôt un nouveau lotissement : Les Champs Pierre. Zoom sur ce futur projet.

Une petite commune rurale, dans l’aire d’attraction de La Roche-sur-Yon

À moins de 20 kilomètres du littoral vendéen, Nieul-le-Dolent fait partie de l’aire d’attraction de La Roche-sur-Yon, chef-lieu du département. Si elle reste aujourd’hui peu urbanisée, cette petite commune de 2 500 habitants attire chaque année de nouveaux résidents. Elle profite en effet d’une situation géographique idéale, et offre un cadre de vie agréable et verdoyant. Pour un développement harmonieux et maîtrisé de la commune, la municipalité aménage régulièrement des zones d’habitation. Elle a récemment validé le lancement du projet de construction d’un nouveau lotissement.

logo de la commune de Nieul-le-Dolent, en Vendée (85)
Nieul-le-Dolent – Vendée (85)

Situé au bord de la route de Saint-Avaugourd, le lotissement Les Champs Pierre sera divisé en 38 parcelles et accueillera huit logements sociaux. Deux voies de circulation publiques seront intégrées au lotissement, et une voie de liaison douce sera créée (pour les piétons et les vélos). Ces nouveaux axes permettront de rejoindre facilement le centre du village.

Pas de gaz et une gestion intégrée des eaux pluviales

Le lotissement Les Champs Pierre sera implanté sur un terrain qui appartient déjà à la commune de Nieul-le-Dolent, mais qui comporte aujourd’hui une zone humide de 3 000 m2. Certains aménagements devront donc être effectués. Chaque parcelle devra comporter une place de parking (les lotissements imposent généralement une place pour deux parcelles). Pour garantir une meilleure infiltration des eaux pluviales, les emplacements de stationnement ne devront pas être réalisés en enrobé, mais dans un revêtement adapté. 

environnement verdoyant à Nieul-le-Dolent, en Vendée (85)
Nieul-le-Dolent – Vendée (85)

Pour répondre aux exigences des nouvelles réglementations, chaque parcelle devra également absorber ses eaux pluviales. En plus de recharger les nappes phréatiques et de favoriser la croissance de la végétation, la gestion intégrée des eaux pluviales permet en effet de réduire les déversements d’eaux et leur gestion. Les futurs propriétaires devront donc prévoir certains aménagements sur leur parcelle (comme par exemple l’installation d’une bâche à eau sous les fondations de leur maison, pour éviter les infiltrations).

Toujours dans une démarche d’aménagement durable et de constructions respectueuses de l’environnement, les logements du futur lotissement ne seront pas raccordés au gaz. Les prix de vente des parcelles seront connus à la rentrée (début septembre, au plus tard). Quatre bailleurs sociaux seront également sollicités pour la construction et la gestion des huit logements sociaux du lotissement.

Laisser un commentaire