Construire sa maison : les 3 étapes préalables

lotissement maisons

Vous avez décidé de faire construire votre maison mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Voici les trois étapes préalables et indispensables pour lancer votre projet. Mais aussi, en premier lieu, pour déterminer si votre budget vous permettra d’avoir la maison de vos rêves…

Le plan de financement : votre budget face au projet

L’objectif du plan de financement

Avant d’envisager un projet de construction de maison, la première étape est d’établir son plan de financement. Il ne s’agit pas d’un exercice comptable compliqué. Néanmoins, il doit contenir tous les éléments chiffrés permettant d’évaluer votre situation financière et votre possibilité de remboursement. C’est grâce à cette base que la banque pourra vous accorder ou non un prêt.

D’un côté, il consiste donc en l’élaboration financière de votre projet dans ses moindres détails. Et, de l’autre, il mettra en parallèle vos ressources, ainsi que tous les éventuels apports (prêt personnel, vente d’un bien, etc.)

L’équilibre entre ces deux aspects établira la viabilité de votre projet.

La mise en forme du plan de financement

Inutile de rédiger un texte. En effet, un simple tableau explicatif suffira. Il permettra de placer efficacement en parallèle votre apport, vos besoins et vos possibilités de remboursement.

Votre plan de financement établira ainsi :

  • Le coût détaillé de votre investissement

Il s’agit sans doute de la partie la plus délicate. Il faut ainsi pouvoir indiquer le prix de la future construction, si vous avez déjà un projet en cours. Mais, si cela n’est pas le cas, il va falloir réaliser une évaluation à travers une recherche et des comparatifs.

En effet, il ne faut pas oublier, en plus du coût de la maison et du terrain, tous les frais annexes inhérents à la construction d’une maison. Que ce soit les travaux de mise aux normes, les frais de notaire, les frais du dossier d’emprunt, les assurances obligatoires, etc.

  • Vos revenus et vos apports

En dehors de vos revenus habituels, indiquez votre apport personnel. Celui-ci peut ainsi provenir d’une épargne, de la vente du bien immobilier précédent, ou encore de prêts octroyés par votre famille.

Il peut s’agir également d’une aide publique ou d’un prêt à un taux avantageux en fonction de votre situation.

  • Vos capacités de remboursement

En premier lieu, notez que votre emprunt immobilier ne doit pas dépasser 30 % de votre budget. Il est donc nécessaire d’établir un budget prédictif.

Pour vous aider à déterminer votre budget d’accession à la propriété, vous pouvez utiliser l’outil en ligne de l’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le logement). Il vous permettra de faire un diagnostic de votre situation et de calculer votre budget mensuel en fonction de votre projet et de sa localisation.

L’ANIL, présente partout en France ou presque, est par ailleurs un excellent moyen de se renseigner en amont. Elle permet notamment de sécuriser votre démarche et ainsi de ne pas vous lancer dans un projet qui serait trop risqué financièrement. Elle vous donnera aussi des informations sur les aides auxquelles vous avez potentiellement droit.

La recherche du terrain : l’endroit idéal

Il existe plusieurs manières de trouver un terrain constructible pour sa maison. Le bouche à oreille est un des moyens courants dans ce domaine, en particulier si vous cherchez en zone rurale ou péri-urbaine.

Mais si vous n’avez pas cette possibilité, d’autres s’offrent à vous. La presse et les petites annonces sont toujours d’actualité pour cibler les terrains.

Les constructeurs de votre secteur peuvent également vous aiguiller. De telle sorte que vous pouvez, avec eux, vous engager dans un achat combiné : maison + terrain. Une manière d’opter pour un projet clé en main.

Autre solution : votre notaire. En effet, grâce à sa clientèle et à sa connaissance des terrains et des biens en vente, il pourra vous donner des pistes intéressantes.

Enfin, il existe toujours la solution de l’étude du cadastre, en ligne ou en mairie. Dans tous les cas, vous devrez vous y rendre avant de lancer votre projet pour vérifier les limites du terrain. Vous pourrez ainsi consulter le plan local d’urbanisme (PLU). Ainsi que toutes les contraintes locales, notamment en ce qui concerne le style de la maison et les couleurs que vous choisirez. Cela peut aussi toucher votre choix de toiture ainsi que les matériaux.

maison laure

Modèle Maison Laure

Le choix du constructeur : professionnalisme et garanties

La confiance

Comment choisir un constructeur ? Posez-vous d’abord LA question importante pour vous. S’agit-il de trouver un constructeur avec pignon sur rue ou un constructeur qui répondra à vos attentes, quelles que soient sa notoriété et son envergure ?

En effet, l’essentiel pour tous les futurs propriétaires est d’obtenir une maison qui réponde au cahier des charges dans ses moindres détails. Une construction sans défaut ni malfaçon est la moindre des choses. Pourtant, il peut arriver qu’un mauvais choix entraîne un lot de désagréments dont on se passerait bien, surtout pour un tel projet de vie.

Faire le bon choix de constructeur s’avère donc essentiel pour la réussite de votre projet. Ainsi, opter pour un constructeur local offre une certaine sécurité. Celui-ci a, en effet, une connaissance du terrain et sait contourner les difficultés propres à la zone géographique. Il connaît en outre des artisans et des sous-traitants locaux de confiance.

Vous pouvez passer par ici pour trouver facilement votre constructeur.

Fiez-vous aussi à la notoriété du constructeur et aux avis, mais ne vous limitez pas à cela. En effet, une excellente réputation est gage de qualité, cela est indéniable. Cependant cette renommée doit aussi s’accorder à vos propres exigences. C’est alors un lien de confiance et de professionnalisme qui doit vous relier à votre constructeur.

Le contrat

Par ailleurs, et de manière plus concrète, le constructeur doit vous apporter des garanties. L’une des principales est le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI). Celui-ci engage le constructeur sur tout le processus de construction et vous protège contre les vices et les dommages.

En outre, le projet doit être parfaitement conforme à la réglementation RT 2012.

Enfin, méfiez-vous des offres trop bon marché. Bien sûr, cela ne dénote pas forcément d’une arnaque ou d’un projet au rabais. Mais il y a fort à parier qu’un prix trop faible signifie, au mieux, matériaux bas de gamme et, au pire, travail bâclé. Une construction de qualité, avec des exigences de matériaux et de finitions, a un coût qu’il est difficile de faire baisser. À moins, bien sûr, de rogner sur certains critères moins essentiels.

maison lelorn

Modèle Les Artisans de Lelorn

Un plan de financement sérieux, un terrain sans fausse note et un constructeur en qui vous avez confiance ? Avec ces trois étapes préalables parfaitement cadrées, vous êtes parés pour démarrer votre construction !

Sommaire
Nom de l'article
Construire sa maison : les 3 étapes préalables
Description
Vous avez décidé de faire construire votre maison mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Voici les trois étapes préalables et indispensables pour lancer votre projet. Mais aussi, en premier lieu, pour déterminer si votre budget vous permettra d'avoir la maison de vos rêves...
Nom du publieur
www.terrain-construction.com
Logo